Exactement un mois avant de s’envoler pour l’Indonésie, Ariane prenait part à sa dernière grande course avant le Bali Hope Ultra Marathon: le “Trail n’ Loue”. On l’a suivi a à travers les paysages du Doubs pour ce trail de 77 kilomètres sur deux jours, couru en binôme avec Sven Blanck.
Je vous propose donc cette semaine quelques moments choisis de ce weekend.

La Vallée de la Loue

Vendredi 15h03 – Neuchâtel

27 minutes pour arriver au point de rendez-vous. Fastoche, j’ai tout le temps. C’est à 20 minutes d’ici et le bus arrive dans deux… Mais? En fait, le Doubs c’est en France et pour y aller il faut un passeport. Oops… je remonte vite chez moi… Ah ben du coup y’a plus de bus et à pied ça prend une demie heure quand même…
15 minutes en retard et en nage, je suis bien content que ce ne sois pas moi qui prenne le départ demain.

Vendredi 16h47 – Sur la route

Une fois mon souffle retrouvé, je m’installe à l’arrière de notre carrosse avec Théo, l’ingénieur son. A l’avant, Ariane et Sven papotent.
D’une oreille, j’en apprends un peu plus sur le tracé, ses 19 montées et ce que nos deux coureurs comptent ingurgiter pour y arriver.
Flan protéiné, boissons énergisantes pomme-kiwi et fondue…
Fondue? Incrédule, j’écoute un peu plus attentivement.
Bon, pas de moitié-moitié prévue sur cette course (elles sont meilleures à Neuchâtel), mais Sven a bel et bien déjà testé un marathon de minuit après une fondue à 20h00. Son temps? 3h09.
Ils sont quand même un peu fous ces coureurs.

Ariane se “tape” les chevilles à l’aube

Samedi 04h55 – Dans mon lit

Habitué au matinales dans mon job d’animateur radio j’ai assuré à tout le monde que me lever à 04h15 ne serait pas un souci: “Easy, ça sera mon réveil le plus tard de la semaine”.
Mais ouais…
Lorsque j’ouvre péniblement les yeux, j’entends déjà des voix du salon. Le tournage a déjà commencé.
Oops, il n’y aura pas d’images making of des premiers préparatifs d’Ariane.

Samedi 08h00 – Ornans

Des centaines de coureurs s’échauffent à l’attente du départ.
Là au milieu, on ne peut que remarquer Ariane, entourée d’un caméraman, d’un photographe et de moi filmant le tout pour le making of.
Ignorant tant bien que mal le regard intrigué de ses concurrents, elle fait quelques étirements et consulte une dernière fois le plan de course.
Quelques minutes plus tard, c’est parti pour deux jours d’effort.

Joey, Nico, Théo et Laurent

Samedi 11h30 – Vallée de la Loue

Le cinéma, c’est souvent beaucoup d’attente, mais parfois c’est plutôt agréable.
Au bord d’un chemin surplombant la Vallée de la Loue, tout le monde est prêt à tourner; le duo est attendu d’une minute à l’autre.
Ou pas.
Un p’tit coup de fil et on apprend qu’en fait la course à pris du retard et qu’on a encore 45 minutes à attendre.
Toute l’équipe se pose alors au soleil et commence à discuter.
Alors que les premiers athlètes dévalent la pente à nos côtés, on entend plutôt fuser les noms de Scorsese et de Spielberg plutôt que Jornet ou Lauenstein.
Ben oui, on fait des films nous, pas des courses.

Nico et Théo étudient le lieu du prochain plan

Samedi 14h58 – Mouthier

Ariane et Sven franchissent la ligne d’arrivée de la première étape après à peine moins de 7 heures de course.
Je suis exténué rien que d’imaginer les 45 kilomètres qu’ils viennent d’avaler sous un soleil de plomb, mais eux, ne semblent même pas essoufflés.
En fait ils ne sont pas fous ces coureurs, mais impressionnants.

Dimanche 10h30 – Dans la forêt

La deuxième journée de course bien entamée pour nous intrépides athlètes, on décide de les retrouver dans la forêt pour filmer un plan bucolique.
Sur la carte, l’accès semble aisé, mais en réalité, on se retrouve en-haut de ce qui ressemble furieusement à une falaise… Pas découragé pour autant, on descends tant bien que mal, lestés par une bonne dose de matériel vidéo.
L’escalade en vaut pourtant la peine, tant l’endroit est magique, même si au final on apercevra les fusées Ariane et Sven que quelques instants.
Le plan dans la boîte, il nous reste maintenant plus qu’à remonter.
Oops, on n’avait pas pensé à ça.

Laurent en haut de la  »falaise »

Dimanche 14h00 – Mouthier

Après plus de dix heures de course sur deux jours, Ariane et Sven ont franchi la ligne d’arrivée tout sourire, remportant une magnifique troisième place en duo mixte.
A l’heure de la remise des prix, ils se sentent pourtant bien seuls, les premiers et deuxièmes ayant préféré la douche au podium.
Un bouquet de fleur, du Comté et quelques bières régionales puis hop, retour à Neuchâtel… mais pas à pied!

Par Joseph Barnes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *